• Nov 04, 2022
  • Insights

Énoncé économique de l’automne

Chrystia Freeland Justin Trudeau
THE CANADIAN PRESS/Justin Tang

Share this

Face à une période d’inflation soutenue qui menace de se transformer en récession, la vice-première ministre et ministre des Finances, Chrystia Freeland, a déposé son énoncé économique de l’automne le 3 novembre dernier.

Contexte dans lequel l’Énoncé économique de l’automne a été présenté

Mi-octobre, Statistique Canada a indiqué que l’indice des prix à la consommation avait augmenté de 6,9 % d’une année à l’autre en septembre, soit essentiellement le même taux que les deux mois précédents, et que les prix des aliments avaient augmenté de 11,4 %, soit le rythme le plus rapide en plus de 40 ans. Pour redresser la situation, la Banque du Canada a augmenté les taux d’intérêt à six reprises entre le 2 mars et le 25 octobre, les faisant passer de 0,5 % à 3,75 %.

La semaine dernière, la ministre Freeland a décrit les contraintes auxquelles elle s’est heurtée lors de la préparation de la mise à jour et annoncé que des « jours difficiles » guettaient l’économie canadienne – notamment des taux hypothécaires élevés, un ralentissement de la croissance des entreprises et une augmentation du taux de chômage. Elle a également évoqué en toute franchise le dilemme avec lequel le gouvernement fédéral doit composer, à savoir : répondre aux appels à une aide accrue pour atténuer les effets de la hausse du coût de la vie mais aussi limiter les dépenses pour ne pas alimenter l’inflation. « Nous ne pouvons pas dédommager tous les Canadiens » pour tous les coûts de l’inflation, a-t-elle souligné.

Related articles